Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Fatima Mernissi, une grande dame s’en va
C'était une des féministes les plus célèbres du monde arabe. La sociologue et écrivaine Fatima Mernissi, décédée lundi 30 novembre à Rabat à l'âge de 75 ans, menait de nombreuses activités dans le domaine associatif avec la création des « caravanes civiques » pour faire le pont entre les populations rurales, urbaines et le monde de la culture. Mais c'est grâce à ses ouvrages sur le monde islamique, traduits en plusieurs langues, qu'elle s'est fait connaître dans le monde entier. Elle y interroge les textes coraniques et les hadiths pour remettre en cause la domination masculine dans les sociétés arabo-musulmanes. Au point qu'on a pu décrire Fatima Mernissi comme une féministe islamique. Professeur de sociologie à Rabat, militante des droits de l’homme, Fatima Mernissi refusait le piège d’une prétendue incompatibilité entre islam et démocratie. « Pourquoi le monde arabo-musulman a-t-il tant de mal à apprivoiser des acquis démocratiques comme l’égalité statutaire des individus, la reconnaissance du pluralisme, et la liberté de conscience ? », se demandait notamment Fatima Mernissi, publiée pour l’essentiel chez Albin Michel. Elle avait dirigé aux éditions Le Fennec des collections où s’exprime toute la société civile désireuse de démocratie. En 2003, elle avait reçu le prix Prince des Asturies avec Susan Sontag. Outre « Sexe, idéologie, islam », son œuvre la plus lue, elle a publié notamment « Islam et démocratie » et « Le Harem politique », dans lequel elle s’interrogeait sur la place des femmes en terre d’islam en faisant remarquer qu’au VIIIe siècle « les épouses du Prophète discutaient politique et allaient à la guerre ».

à lire aussi :
Meknès rend hommage à Eugène Delacroix
 L’Institut français de Meknès recevra, du 17 au 29 octobre, la première édition des Rencontres du carnet de voyage de Meknès. En hommage au peintre...
Le sourire, tout un art
Le street art est un art éphémère qui permet aux jeunes d'exprimer leurs émotions tout aussi éphémères. Les graffeurs ED et Placebo se sont...
«Les Marocains» de Jouiti, roman de l’année
Le ministère de la Culture vient de dévoiler la liste des gagnants du Prix du Maroc du livre pour l'année 2017, qui comprend six catégories. Ainsi, le Prix de la...
Un certain regard sur le Caire
Le journaliste marocain Abdelaziz Belboudali vient de publier chez la maison d’édition égyptienne "Dar Al-Ma'arifa" son ouvrage "Ayam Cairo, Bi Oyoun Maghribia" (Jours au Caire...