Dernière minute ...
Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse Des clients de la Société Générale Maroc délestés de 2000 DH, la direction parle d’erreur technique Selon l'Office des changes, au 30/06/17, le flux des IDE est en hausse mais  le déficit commercial s'aggrave Le Roi Mohammed VI dénonce les politiques israéliennes à Al-Qods Tanger Tech : BMCE Bank garant du projet dont l'investissement atteindra à terme 10 milliards de dollars Procès Gdim Izik: Des peines allant de 2 ans de prison ferme à la perpétuité La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco ONU: Un traité bannissant l'arme atomique adopté par 122 membres Le Qatar rejette les accusations de l'Arabie saoudite et ses alliés, Washington tente cde calmer le jeu La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 Une tentative d'Algérie et du Venezuela de nuire au Maroc mise en échec au Comité de décolonisation de l’ONU L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Cargo saisi par la justice sud-africaine : L’OCP dénonce une décision en contradiction avec le droit international Une équipe maroco-allemande découvre le plus ancien Homo Sapiens, vieux de 300 mille ans,  à Jebel Irhoud (Maroc) Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario La RAM maintient ses 5 vols hebdomadaires vers Doha L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Casablanca parmi les villes avec la plus forte densité de population au monde (WEF citant des données ONU)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Dawajine, un salon qui déploie ses ailes
Dawajine 2015, qui s’est tenu du 24 au 26 novembre à Casablanca, a tenu toutes ses promesses. Ce salon, qui a gagné en maturité au fil des ans, est devenu un espace d’échanges et de réflexion entre professionnels et experts de la filière avicole d’ici et d’ailleurs.
 
Lentement mais sûrement, le Salon avicole «Dawajine» de Casablanca s'est forgé une notoriété grandissante qui se justifie, au-delà de sa fréquentation, par le sérieux et le professionnalisme dont fait preuve à chaque fois les organisateurs et ce depuis sa création il y a 18 ans. Plus de 95% des exposants de l'édition précédente ont d’ailleurs renouvelé cette année leur participation, comme l’a souligné le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Aziz Akhannouch, au cours de la cérémonie d’inauguration de «Dawajine 2015». Ce salon, qui s’est tenu du 24 au 26 novembre à Casablanca, est devenu un rendez-vous incontournable pour la filière avicole. «Aujourd'hui, Dawajine s'impose comme le salon de référence des professionnels exerçant dans les différents domaines d'activité rattachés au secteur avicole», a ajouté le ministre. «La progression significative des visiteurs étrangers, en particulier de l’Afrique du Nord et de l’Ouest, traduit le rang de «Dawajine» au niveau régional comme un Salon avicole de référence», précisent de leur côté les responsables de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) qui veillent chaque année à offrir aux participants un événement qui vaut le détour. Dawajine est devenu un salon international puisqu’il accueille des exposants venus des quatre coins du globe représentant l’ensemble des intervenants dans la filière avicole. Il suffit d'y faire un tour pour s’en apercevoir. On y retrouve les dernières technologies, les innovations et le savoir-faire des professionnels du secteur. Cette année, le salon s’est nettement agrandi. La superficie d'exposition est passée de 6.500 m2 à 9.000 m2 compte tenu de son attractivité de plus en plus grandissante. Plus de 360 exposants et marques (dont 50 % de sociétés étrangères) ont fait le déplacement.
 
Reconnaissance
 
Il s’agit notamment d’accouveurs, fournisseurs de souches, fabricants d’aliments composés, céréaliers, importateurs de matières premières, producteurs de farine de poisson, triturateurs, fournisseurs d’additifs, transformation et sur-transformation de viandes de volailles et des œufs, laboratoires de produits pharmaceutiques et de recherches et analyses, fournisseurs de matériel et biens d’équipements, vétérinaires, organismes financiers et bien d’autres métiers…
Dawajine est aussi une occasion pour les professionnels d’échanger les expériences, nouer des partenariats ou encore s'implanter sur de nouveaux marchés. En marge du Salon a été organisé la cérémonie de remise des prix de la 4e édition du concours du meilleur ouvrier avicole (MOA) et du meilleur technicien avicole (MTA), en signe d’estime et de reconnaissance des efforts déployés par le personnel des fermes d’élevage dans le développement de l’aviculture au Maroc. Cette 18e édition coïncide avec le 20e anniversaire de la FISA. Sous la houlette de son président le très dynamique Youssef Alaoui, le parcours de la fédération aura été riche en réalisations importantes en relation avec la restructuration du secteur, le développement de ses performances techniques et l’amélioration de son environnement juridique, fiscal et tarifaire.
Rachid ABBAR

à lire aussi :
Le gâteau des régions fait saliver les partis
La cohésion de la majorité gouvernementale n’a pas résisté au choc des ambitions des membres la composant sur le dossier des présidences des conseils...
Qui veut abattre Laftit ?
Abdelouafi Laftit devait savoir qu’il était dans le collimateur du PJD depuis que le scandale impliquant le maire islamiste Mohamed Sadiki lié à sa troublante retraite...
Al Kindy : un partenariat pour une nouvelle vie
En 2005, avec la création de la Fondation Lalla Salma dédiée au traitement du cancer, la cadence de création de centres oncologiques publics s’est...
Le PJD taxe le vin halal
Le vin sans alcool, fraichement introduit au Maroc, n’a pas visiblement séduit les islamistes au pouvoir. Et pourtant, ils auraient pu s’en servir comme alternative dans leur...