Dernière minute ...
Le Parisien : Une substance cancérogène trouvée dans « P’tit biscuit » de marque Nestlé qui porte la mention « texture ferme et fondante » Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial Chantage au Roi Mohammed VI : La cour d’appel de Paris juge recevables les deux enregistrements accablant Catherine Graciet et Eric Laurent   Anis Birrou : "Près de 60% de Marocains entrepreneurs du monde souhaitent investir au Maroc" L’Union européenne prendra les "mesures appropriées" pour sécuriser l’accord agricole et préserver le partenariat avec le Maroc Les députés britanniques donnent le feu vert à Theresa  May pour déclencher le Brexit Le Maroc réintègre l'Union africaine La plainte des parents d'élèves de l'école Al Fatih de Casablanca rejetée par le tribunal administratif La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le juge commissaire a décidé par ordonnance la mise en vente des actifs de la Samir France : 2,8 millions de personnes boivent de l'eau polluée Ki-moon est accusé d'avoir touché 200000 $ en 2005, quand il était chef de la diplomatie de séoul, puis 30000 $ en 2007, après sa nomination à la l'ONU Ookla Speedtest : le réseau 4G+ de Maroc Telecom couvre plus de 73% de la population, soit la couverture la plus large au Maroc Washington s'étant abstenu, 14 membres du Conseil de sécurité onousien adoptent une résolution contre les colonies israéliennes Plus de 24 000 Marocains ont obtenu la nationalité espagnole en 2015 Mohammed VI reçoit à Marrakech Pierre Bergé, président de la Fondation Jardin Majorelle et le décore du Grand cordon du wissam alaouite Casablanca-Hay Hassani : Le Roi inaugure l'Université Mohammed VI des sciences de la santé de Casablanca, le 15 décembre 2016 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Une première : le Souverain prononce depuis Dakar un discours à l’occasion de la célébration du 41e anniversaire de la Marche verte Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La capitalisation boursière de Casablanca détenue par les étrangers et les MRE atteint 34,38%  contre 32,54% en 2014 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Un héros en mal de reconnaissance
Il y a six mois, Najim Benamar faisait ses courses dans une supérette dans le Bas-Vernet, un quartier de Perpignan en France. Alors qu'il passe en caisse, un braqueur armé d'un pistolet surgit. Avec l'aide de la caissière, le client, d’origine marocaine, met hors d'état de nuire le malfrat et permet ainsi son arrestation. Agé de 42 ans, ce brave homme vit à Perpignan depuis quatre ans. Son acte héroïque lui a valu la médaille de bronze pour son courage et son dévouement, décernée par la préfecture des Pyrénées-Orientales. Mais cette même préfecture lui a réservé une autre surprise : sa demande pour un titre de séjour de longue durée a été refusée. Motif: il ne parle pas assez bien la langue de Molière. Ayant du mal à trouver un travail stable, Najim vit de petits boulots: «Sans carte, c'est difficile de trouver un travail, alors je travaille dans la maçonnerie, dans les fruits et légumes », explique-t-il à la presse locale. Najim s’est marié en 2010 au Maroc avec Annie, une citoyenne française aujourd’hui convertie à l’islam. De retour en France, son épouse effectue les démarches pour qu’il obtienne une carte de séjour. Elle adresse alors une copie de l'acte de mariage aux services de l'État à Nantes. Depuis, tous les ans, il renouvelait sans problème son visa de séjour. Après avoir reçu sa décoration, le mari pensait qu’il serait plus facile d’obtenir le titre de séjour de longue durée tant convoité. Au lieu de voir sa situation régularisée, il est devenu un sans papiers depuis le 12 octobre. Cette affaire a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux où une pétition a récemment été lancée. «Obtenir une carte de résident répond certes à certains critères, mais l'on aurait pu, moyennant un engagement d'obligation d'apprentissage linguistique, la lui accorder en reconnaissance de son civisme courageux», s’insurge un internaute. Et si la préfecture des Pyrénées-Orientales était allergique aux héros surtout lorsqu’ils sont des bougnouls ?

à lire aussi :
Les chinoiseries low tech de Daoudi
A peine a-t-il été lancé par le ministre de l’Enseignement supérieur Lahcen Daoudi que le programme «Lawhati», c'est-à-dire littéralement...
Coca-Cola, une tueuse en masse ?
On le savait depuis longtemps, boire du Coca et autres boissons sucrées est mauvais pour la santé. Ce que l’on ignorait, c’était le chiffre inquiétant du...
Dell Maroc vend (encore) son personnel…
Dell SAS installé à Casa Nearshore a encore frappé. L’entreprise, spécialisée dans la fourniture des prestations informatiques à distance, a...
Un footoir nommé CAF
Décidément, la Confédération Africaine de Football (CAF) ne nous aime pas. Après les sanctions disproportionnées infligées au Maroc pour avoir...