Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Scandale à l’Iscae Rabat
Le directeur de l’Iscae Rabat a pris une décision pour le moins étonnante : faire muter à l’Iscae Casablanca, sans autre forme de procès ni motif valable, un fonctionnaire qui a fait sa vie (familiale et professionnelle) dans la capitale! Si seulement cette décision faisait suite à une mesure disciplinaire ou répondait à une nécessité de redéploiement du personnel. Or, elle n’est justifiée ni par une faute grave ni par des raisons de besoins de service. Elle n’a pas non plus, comme le veut le règlement en rigueur, été prise dans le cadre du conseil d’administration de l’établissement. L’arbitraire dans toute sa splendeur. Une pure affaire d’incompatibilité d’humeur. Comme la tête de la victime ne revenait pas à Jawad Kacemi, ce dernier lui a donc ordonné de ramasser ses clics et calques et de ne plus remettre les pieds dans son lieu de travail ! Le fonctionnaire, titulaire d’un DES et fort de 13 années d’expérience, s’est vu refusé mardi 6 octobre sur ordre du big boss de l’établissement l’accès à son bureau par le vigile en faction devant la porte principale. On ne traite même pas ses valets avec cette façon aussi désinvolte et méprisante. Voilà une grosse maladresse qui appelle une bonne correction…
 
 

à lire aussi :
La grève des syndicats
Dans une première mondiale, les principaux syndicats nationaux ont tenu leur engagement de ne pas fêter le 1er mai. Résultat : pas de défilés, ni de slogans, ni de...
Réponse du berger au loup de la bergerie
Tout en félicitant le PJD pour sa victoire aux législatives et en se félicitant pour la transparence des élections législatives, Mohamed hassad a profité de...
Les islamistes nouveaux arrivent
Rien ne terrorise plus les apparatchiks que le changement programmé des appareils politiques. Comme un salafiste en cache toujours un autre, les islamistes (ex-djihadistes recyclés dans...
Le médecin Faïk expédié à l’ombre
Le médecin d’ l’hôpital Avicenne à Rabat, qui délivrait de faux certificats, vient d’être condamné par le tribunal de première...