Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Oum Zahra, la marieuse de Daech
Une jeune française de 21 ans, partie l'année dernière en Syrie, aurait joué le rôle de tour opérateur et d'agence matrimoniale pour le compte de l'Etat islamique. Maeva, aussi appelée Oum Zahra, est soupçonnée d'avoir recruté de jeunes françaises et de leur avoir proposé des maris djihadistes. Elle est aujourd'hui entre les mains de la justice. Tout commence au printemps 2014. La jeune femme arrive en Syrie pour faire de l'humanitaire et vivre sous la charia. Elle épouse un djihadiste et commence à recruter de jeunes françaises grâce à une connexion Internet et un téléphone portable. Derrière l'écran de son smartphone, elle leur raconte la vie sur place, les oriente vers des passeurs en Turquie et se propose de leur trouver un mari dans l'entourage de son époux. Et si ces jeunes recrues ne parviennent pas à venir, elle leur conseille de mener des opérations martyrs en France. Maeva est finalement rentrée en France cet été et s'est fait cueillir à la descente de l'avion. Face aux policiers et aux magistrats, elle s'affiche aujourd'hui comme une repentie. D'ailleurs, elle ne veut plus qu'on l'appelle Oum Zahra. Avant elle, d'autres Français se sont présentés comme des djihadistes repentis. Parti entre septembre 2014 et mars 2015, Ali s'était confié au Parisien à son retour et avait raconté la barbarie de l'organisation terroriste. Aux policiers, il avait assuré n'avoir tué personne et ne pas avoir combattu pour Daech, même si les enquêteurs en doutaient. Un Roubaisien de 20 ans avait également témoigné dans les colonnes de La Voix du Nord en juillet dernier. Lui déclare avoir participé au combat, avoir assisté à des massacres de femmes et enfants, avant de s'enfuir et de rentrer en France via la Turquie, l'Égypte et l'Algérie.

à lire aussi :
Tunisie : le bal des revenants
L'ex-ministre tunisien de l'intérieur Habib Essid, qui a occupé plusieurs postes sous le président déchu Ben Ali, a annoncé lundi avoir été...
Migrants : Amnesty épingle l’Europe
Le Vieux continent indigne devant la crise migratoire qui le touche. C’est en tout cas ce qui ressort du rapport annuel d’Amnesty International, publié mercredi 24 février,...
États-Unis : de bavure en bavure…
Un officier de police de North Charleston, en Caroline du Sud, a été arrêté et inculpé mardi après-midi pour le meurtre de Walter Scott, un homme noir d'une...
Liban : Un front chiite contre Hezbollah
 Au Liban, des personnalités chiites d’horizons très variés ont créé début octobre un mouvement d’opposition au Hezbollah. C’est la...