Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Leïla Slimani s’adjuge le prix Mamounia
Le prix littéraire de la Mamounia 2015 est remporté par Leïla Slimani pour son livre Le Jardin de l’Ogre paru aux éditions Gallimard. Une femme primée, une grande première dans l’histoire de ce prix qui récompense des romans d'écrivains marocains d'expression française. Ce roman relate l'histoire d'Adèle (journaliste) et de Richard (médecin) qui semblent former un couple heureux. Ils élèvent un petit garçon dans leur bel appartement parisien. Mais Adèle a un secret : profitant de la liberté qu'elle a d'organiser son temps, elle multiplie les occasions de rencontrer des hommes. Livrée à ses obsessions, Adèle avance avec détermination dans une solitude livide, vers des situations d'extrême dépravation sexuelle, voire de grand danger. Et Richard va découvrir la vérité. Tout d'abord aveuglé par la colère et le chagrin, il surmonte l'envie de quitter Adèle et tente de la ramener à lui. "Dans le jardin de l'ogre" est l'histoire d'un corps en quête d'absolu, souligne Leila Slimani. Ce premier roman de Leila Slimani traite "brillamment et intelligemment" d'un sujet (l'adultère) tabou, peu traité dans la littérature marocaine, arabe et musulmane, ont souligné les membres du jury lors de la cérémonie de remise du Prix. Ce roman qui a réussi à les fasciner, est une œuvre "aboutie". Présidé pour la 5e année consécutive par la romancière française Christine Orban, le jury comprenait également l'écrivain américain Douglas Kennedy, l'écrivain et lauréat de la 3e édition Mohamed Nedali, l'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou, l'écrivain et professeur belge de littérature et d'histoire contemporaines Vincent Engel, le journaliste et écrivain Reda Dalil, lauréat de la 5e édition, et le professeur de littérature française Karima Yatribi.
 
 
 
 

à lire aussi :
Rigoletto de Verdi revisité par l’OPM
Si l’opéra est l’art des émotions par excellence, c’est parce qu’il représente un art total qui allie musique, chant, théâtre, drame, arts...
Festival Gnaoua : Quand la musique fusionne les cultures
Pour sa dix-huitième édition, le Festival Gnaoua Musiques du Monde réunira en l'espace de quatre jours un bel ensemble éclectique de danses et musiques. Placée sous...
En transe avec les Gnaouas
La ville d'Essaouira s'apprête à voir déferler sur elle une vague humaine, venue assister à l’événement phare de la cité des Alizés, le...
Ça va jazzer à Casablanca
Le Festival Jazzablanca fête ses dix ans. Ce rendez-vous musical a vu passer de grands artistes comme Al di Meola, Marcus Miller, Gloria Gaynor, Keziah Jones, Ibrahim Maalouf… Cette...