Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Réfugiés: Dissuasion par voie de presse!
"Les Hongrois sont hospitaliers, mais les mesures les plus sévères possibles sont prises contre ceux qui tentent d’entrer en Hongrie illégalement". Voilà en substance le message que les Libanais ont pu découvrir dans trois quotidiens locaux du lundi 21 septembre. Le texte, publié en langue anglaise et arabe, a été imprimé sous la pression du gouvernement hongrois qui est allé jusqu’à faire acheter des espaces publicitaires dans la presse afin de mettre en garde les Libanais qui seraient tentés de faire le voyage de la Hongrie pour s’installer en Autriche ou en Allemagne. La mise en garde ne s’arrête pas là puisque le gouvernement hongrois précise encore: "Traverser illégalement la frontière du pays est un crime passible de prison, peut-on lire, n’écoutez pas les trafiquants d’êtres humains. La Hongrie ne permettra pas aux immigrants illégaux de traverser sa frontière". La menace est à peine voilée. Le 7 septembre, le Danemark s’était lui aussi illustré pour avoir utilisé les mêmes méthodes pour informer les réfugiés que les conditions d’entrée au territoire danois avaient été durcies. Autrement dit, réfugiez-vous ailleurs ou coulez dans la Méditerranée, mais oubliez un pays qui s’appelle le Danemark. Avec un Premier ministre allergique aux musulmans syriens qu’ils refusent de voir s’installer sur son sol sous prétexte qu’ils constituent une menace aux « racines chérifiennes » de l’Europe, la Hongrie a montré au grand jour son sens de l’accueil des réfugiés en dressant une frontière de barbelés pour dissuader les migrants de traverser son territoire. Il ne reste plus qu’à donner l’ordre à l’armée pour trier sur les candidats récalcitrants.
 

à lire aussi :
Quand Alger martyrise les Syriens...
La situation humanitaire de quelque 41 ré- fugiés syriens, jetés par les autorités algé- riennes le 17 avril dernier dans un désert entre le Maroc et...
Au secours, la tuberculose revient !
On croyait la tuberculose éradiquée au Maroc. Que nenni. depuis quelques mois, la maladie enregistre un retour en force dans nombre villes du pays. « Naguère, je...
MDMA, la nouvelle drogue de l’amour qui fait rage au Maroc
C’est la nouvelle coqueluche de la jeunesse casablancaise et tangéroise en particulier : La « drogue de l’amour », plus connu sous le nom de MDMA...
Drame de Bourgogne: Le son de cloche de la protection civile
Confrontée à un déluge de critiques où la rumeur infondée le dispute au bidonnage, le commandement régional de la Protection civile du Grand Casablanca a...