Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Réfugiés: Dissuasion par voie de presse!
"Les Hongrois sont hospitaliers, mais les mesures les plus sévères possibles sont prises contre ceux qui tentent d’entrer en Hongrie illégalement". Voilà en substance le message que les Libanais ont pu découvrir dans trois quotidiens locaux du lundi 21 septembre. Le texte, publié en langue anglaise et arabe, a été imprimé sous la pression du gouvernement hongrois qui est allé jusqu’à faire acheter des espaces publicitaires dans la presse afin de mettre en garde les Libanais qui seraient tentés de faire le voyage de la Hongrie pour s’installer en Autriche ou en Allemagne. La mise en garde ne s’arrête pas là puisque le gouvernement hongrois précise encore: "Traverser illégalement la frontière du pays est un crime passible de prison, peut-on lire, n’écoutez pas les trafiquants d’êtres humains. La Hongrie ne permettra pas aux immigrants illégaux de traverser sa frontière". La menace est à peine voilée. Le 7 septembre, le Danemark s’était lui aussi illustré pour avoir utilisé les mêmes méthodes pour informer les réfugiés que les conditions d’entrée au territoire danois avaient été durcies. Autrement dit, réfugiez-vous ailleurs ou coulez dans la Méditerranée, mais oubliez un pays qui s’appelle le Danemark. Avec un Premier ministre allergique aux musulmans syriens qu’ils refusent de voir s’installer sur son sol sous prétexte qu’ils constituent une menace aux « racines chérifiennes » de l’Europe, la Hongrie a montré au grand jour son sens de l’accueil des réfugiés en dressant une frontière de barbelés pour dissuader les migrants de traverser son territoire. Il ne reste plus qu’à donner l’ordre à l’armée pour trier sur les candidats récalcitrants.
 

à lire aussi :
Google pas si géant que ça…
Une ancienne salariée de Google a raconté dans une série de tweets comment elle a essayé de se pencher sur les inégalités de salaires au sein de...
Benkirane se paie la corruption !
Désormais, même la corruption s’est offert sa stratégie foireuse ! C’est magnifique, non ? Après avoir passé tout son mandat à fustiger les poches...
Ce jeu de baleine mortel…
 Le jeu macabre baptisé Blue Whale Challenge, ou encore le défi de la baleine bleue continue à faire des ravages dans le milieu des enfants au Maroc. Si pour le...
Le viol autant ravageur que la tentative de viol
Après Imane, c’est au tour de Khaoula. Quelle est la prochaine sur la liste ?  Une énième «tentative» de viol dont le procès s’est ouvert le 5...