Dernière minute ...
SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte 9e circonscription : La presse algérienne s'indigne du retrait de candidature de Leila Aichi Après l'abandon de la Suède des poursuites contre lui, Julian Assangeva demanderait l'asile politique à la France L'adjoint de l'ambasssadeur du Maroc à Sainte Lucie agrésé physiquement par un diplomate algérien lors d'une réunion d'un comite onusien  Macron élu avec  20.753.797  voix soit 66,10% des suffrages exprimés  contre 10.664.118 pour Le Pen (33,90%)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Trump se dit « honoré » de rencontrer Kim Jong-un « si les conditions sont réunies » Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Réfugiés: Dissuasion par voie de presse!
"Les Hongrois sont hospitaliers, mais les mesures les plus sévères possibles sont prises contre ceux qui tentent d’entrer en Hongrie illégalement". Voilà en substance le message que les Libanais ont pu découvrir dans trois quotidiens locaux du lundi 21 septembre. Le texte, publié en langue anglaise et arabe, a été imprimé sous la pression du gouvernement hongrois qui est allé jusqu’à faire acheter des espaces publicitaires dans la presse afin de mettre en garde les Libanais qui seraient tentés de faire le voyage de la Hongrie pour s’installer en Autriche ou en Allemagne. La mise en garde ne s’arrête pas là puisque le gouvernement hongrois précise encore: "Traverser illégalement la frontière du pays est un crime passible de prison, peut-on lire, n’écoutez pas les trafiquants d’êtres humains. La Hongrie ne permettra pas aux immigrants illégaux de traverser sa frontière". La menace est à peine voilée. Le 7 septembre, le Danemark s’était lui aussi illustré pour avoir utilisé les mêmes méthodes pour informer les réfugiés que les conditions d’entrée au territoire danois avaient été durcies. Autrement dit, réfugiez-vous ailleurs ou coulez dans la Méditerranée, mais oubliez un pays qui s’appelle le Danemark. Avec un Premier ministre allergique aux musulmans syriens qu’ils refusent de voir s’installer sur son sol sous prétexte qu’ils constituent une menace aux « racines chérifiennes » de l’Europe, la Hongrie a montré au grand jour son sens de l’accueil des réfugiés en dressant une frontière de barbelés pour dissuader les migrants de traverser son territoire. Il ne reste plus qu’à donner l’ordre à l’armée pour trier sur les candidats récalcitrants.
 

à lire aussi :
Google pas si géant que ça…
Une ancienne salariée de Google a raconté dans une série de tweets comment elle a essayé de se pencher sur les inégalités de salaires au sein de...
Ces trafiquants qui ne se cachent plus…
A Malaga, au sud de l'Espagne, un groupe de baigneurs a assisté à une scène plutôt hallucinante. Un horsbord a accosté sur la plage ensoleillée. À son...
MDMA, la nouvelle drogue de l’amour qui fait rage au Maroc
C’est la nouvelle coqueluche de la jeunesse casablancaise et tangéroise en particulier : La « drogue de l’amour », plus connu sous le nom de MDMA...
Quand le Jihad devient une affaire de famille
Si l’on peut facilement comprendre la fascination des jeunes pour le prétendu Etat Islamique, on imagine mal des parents envoyer leurs enfants en Syrie, devenue depuis quatre ans, un...