Dernière minute ...
Marathon des sables 2018: Rachid El Morabity remporte son 6ème titre Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Samedi 14 avril,  00h55 GMT : de fotes explosions entendues à Damas, Trump a ordonné des frappes contre la Syrie avec la participation de la France et la Grande Bretagne Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc CAF 2018: Le WAC remporte sa première super coupe Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Les touristes inquiets…
Les effets des derniers faits divers qui ont défrayé la chronique au cours de ces derniers mois conjuguée au récent raz de marée électoral du PJD commencent à se faire sentir sur l’activité touristique nationale.
 
Les professionnels du tourisme national sont inquiets car les nouvelles qui viennent du front des TO sont mauvaises pour le secteur. Pour les réservations des séjours d’hiver (novembre-décembre-janvier), les tendances ne sont pas en faveur du Maroc, oscillant entre 3 à 4% contre 9 à 10 pour la même période de l’année dernière. Ce n’est pas une baisse ; c’est une chute libre. Les points perdus en cours de route ont selon certains TO français un lien direct avec l’image renvoyée ces derniers par le Maroc, celle d’un pays moins tolérant que d’habitude qui a enfanté la chasse aux homosexuels (l’affaire de Fès), aux mini-jupes (le scandale d’Inzeggane) et l’interdiction des films osés (Much love de Nabyl Ayouch). La prise de pouvoir par les islamistes du PJD, à l’issue du scrutin communal du 4 septembre, de toutes les villes touristiques du Royaume y compris Marrakech, la vitrine du pays, ainsi qu’Agadir, Fès, Tanger et Tétouan, n’est pas de nature à rassurer le touriste lambda. Cette razzia urbaine conforte les craintes de ce dernier qui commence sérieusement à croire que le Maroc est en train de basculer dans un régime islamiste synonyme pour lui d’intolérance de la société et de restriction des libertés.
 
Recettes
 
«Certains touristes pensent que si les Marocains ont voté massivement pour les islamistes aux communales c’est que quelque chose de profond est en passe de s’opérer au sein de la société ». Cette confidence a été faite par un voyagiste français à un hôtelier marocain. Elle résume l’état d’esprit dans bien des marchés traditionnels du Maroc. Cette baisse des flux touristiques en direction du pays s’est accompagnée au cours de six derniers mois par une baisse des recettes touristiques à hauteur de quelque 5 milliards de DH. Si les engagements des TO au Maroc continuent à baisser, il y a fort à craindre pour l’avenir des entreprises touristiques marocaines qui faute d’activité conséquente seront tentés de réduire leurs effectifs. Bonjours les dégâts ! Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad a-t-il dans son cabas autre chose que des déclarations lénifiantes ?

à lire aussi :
Les Nouvelles Tendances du management (2)
Développer l'innovation passe par le dépassement des obstacles que celle-ci rencontre. Cela suppose, que les acteurs entrent dans une "coopérativité lectorielle",...
Le PJD en marche vers la sanction ?
Après trois années de gestion de la plus grande ville du pays, le parti islamiste a réussi à masquer son inexpérience en surjouant la...
Les Nouvelles Tendances du management (fin)
Cependant, il ne faut pas se faire d'illusion, la complexité des problèmes contemporains est telle que beaucoup d'efforts seront encore nécessaires pour renouveler les fondements...
La douane, meilleure affaire du Maroc
Connaissez-vous la meilleure affaire du Maroc ?  Attijari ? Vous n’y êtes pas ? Marsa Maroc ?  Vous n’y êtes toujours pas ? Les carrières de sable ? Non...