Dernière minute ...
A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
Al Omrane jette de nouvelles fondations
Al Omrane
Le groupe Al Omrane constitue le fer de lance de la politique étatique en matière d’habitat, tous standings confondus. Or sans l'engagement et la coopération des différents acteurs qui doivent tous œuvrer dans une même et unique direction, le holding d’Etat ne peut pas mener à bien ses missions dont fait partie la redynamisation des villes nouvelles comme Tamesna. L’enjeu étant aujourd’hui d’éviter les erreurs du passé à travers notamment la révision des cadres conventionnels qui lient Al Omrane aux différents partenaires. D’où l’organisation, lundi 15 juin à Rabat, d’un atelier national sur l’amélioration et la mise en œuvre des opérations d’urbanisme. Cet atelier a regroupé les principaux acteurs à l’échelle nationale concernés par les dynamiques territoriales et les processus de montage et de mise en œuvre d’opérations urbaines. Initiée par Al Omrane, la rencontre a pour objectif d’identifier les contraintes et les dysfonctionnements qui affectent le développement urbain durable. Elle doit également servir aux intervenants dans le secteur à s’accorder sur une plate-forme qui définit les axes prioritaires. A cet effet, l’opérateur public a plaidé pour une révision des accords de partenariat en vue de leur renforcement et permettre ainsi leur relance. Une meilleure cohésion des interventions «permettra de relever plusieurs défis, comme la protection de l’environnement et la consécration du développement durable», a d’ailleurs souligné Badr Kanouni, président du directoire du groupe Al Omrane.
 
Concertations
 
Avant d’en arriver à ces conclusions, le holding d'Etat avait enclenché en décembre dernier un processus de concertation avec les principaux partenaires (services de l’État, autorités locales et élus) sur des sites pilotes, en l’occurrence, Tamesna (Rabat), Ras El Ma (Fès), Mkhalif (Kénitra) et Sidi Taïbi. A travers cette initiative, le groupe Al Omrane veut améliorer ses interventions, en particulier dans la dimension opérationnelle de ses projets, en termes de partenariats, de montage et d’exécution. Au vu des entretiens avec les partenaires et des conclusions des ateliers régionaux, trois grandes recommandations ont été dégagées. La première est de donner aux opérations un caractère cohérent tout en tenant compte des aspects attractivité et qualité urbaine sans pour autant négliger l’environnement ni encore moins le cadre de vie. Puis, la deuxième recommandation propose de renforcer le caractère d’efficience de la mission du groupe Al Omrane par des cadres d’intervention mieux préparés en termes de montages techniques et institutionnels. Et troisièmement, revoir les modalités contractuelles avec les partenaires et les acteurs institutionnels pour des responsabilités et des engagements partagés et clairement définis en vue d’éviter toute ambiguïté quant aux responsabilités des uns et des autres. En somme, Al Omrane entend bâtir un nouveau contrat immobilier avec ses partenaires.
Rachid ABBAR

à lire aussi :
Profession : apprenti terroriste
 Ancien militaire espagnol, Jamal Alcala Damir s’est installé à Nador où il a formé une cellule terroriste qui s’apprêtait à commettre des...
Ça ne coule pas de source
 Depuis le temps que les spécialistes attirent l’attention des décideurs sur les risques imminents de pénurie d’eau, beaucoup d’eau a coulé sous les...
Le Maroc l’a échappé belle
 Les ministres des finances de l’Union européenne ont failli incorporer le Maroc sur une liste noire des paradis fiscaux comprenant 17 pays. Evité de justesse, ce mauvais...
La pauvreté dans tous ses états
 Combattre la pauvreté est l’un des défis majeurs que le Maroc est appelé à relever au cours des prochaines années. Cette tâche doit...