Dernière minute ...
Né à Barcelone, Mnauel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Algérie : Panique à bord !
L'Algérie vit de plus en plus mal la chute des cours pétroliers. A l'impasse économique s’ajoute un système politique et social particulièrement affaibli à l’image du président Abdelaziz Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat malgré son handicap physique. La manne pétrolière s’est envolée dans les années 2000. Les tenants du pouvoir ont engrangé au total 750 milliards de dollars. Et pourtant, ils n’ont rien investi. Les Algériens achètent tout. Les importations ne cessent d’augmenter de manière exponentielle. Le pays importe tout et ne produit rien. Entre janvier et avril dernier, les recettes d’exportations ont chuté de plus de 40%. Les généraux qui détiennent le pouvoir en Algérie avaient justement constitué une réserve pour les jours sans vent. Or, cette manne fond aujourd’hui comme neige au soleil. Fin 2014, elle s’élevait à 44 milliards de dollars. En un an, elle a été amputée de 29 milliards de dollars. A ce rythme, elle se videra bientôt. Du coup, c’est la panique. Il y a quelques jours, le gouvernement algérien a annoncé de nouvelles mesures pour «encourager l'investissement "productif" et alléger la facture des importations». Outre les facilités destinées à encourager «l’investissement productif» – dans laquelle s’inscrit le retour du crédit à la consommation – le gouvernement compte imposer des licences d’importation pour une vingtaine de produits dont la facture pèse lourdement sur la balance commerciale, comme le ciment et l’alimentation de bétail. Si cela ne marche pas, les militaires algériens qui ne se soucient que de leur confort finiront probablement par vendre le pays à la Chine. Qui sait ?

à lire aussi :
Tunisie. Le malheur est dans le prêt…
Endettée, la Tunisie? Oui, et le nouveau prêt du FMI annoncé vendredi 15 avril – en cours de confirmation – accentue encore le poids de l'endettement public tunisien....
Ferguson se déchaîne de nouveau
Jamais des images n'avaient autant résumé l'impuissance de Barack Obama, et le véritable dilemme existentiel éprouvé par le premier président noir des...
Macron leur a tous damé le pion
 Emmanuel Macron a été élu dimanche pré- sident de la république français en battant largement la candidate d'extrême droite Marine Le Pen lors...
Algérie : Le schiste met le feu aux poudres
En Algérie, ils étaient des milliers à manifester, mardi 24 février, dans plusieurs villes du pays en solidarité avec les villes du Sud qui sont en lutte, depuis...