Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Ces multinationales qui escroquent l’Afrique
 Oxfam, une ONG International spécialisée dans le développement, a publié un rapport sans concession sur leurs pratiques fiscales dans le continent noir. Dans un document intitulé "Parlons argent : l’Afrique invitée du G7", publié mardi, Oxfam révèle qu’en 2010, la dernière année pour laquelle des données sont disponibles, des multinationales et des investisseurs basés dans les pays du G7 ont escroqué l’Afrique de 6 milliards de dollars (58 milliards de dirhams). Cette somme correspond à plus du triple des fonds nécessaires pour combler le déficit de financement de la santé en Sierra Leone, au Liberia, en Guinée – trois pays dévastés par l’épidémie d’Ebola. Comment ces grands groupes opèrent-ils ? Simple. Les multinationale manipulent le prix de transfert, une astuce qui permet à une entreprise de fixer artificiellement les prix auxquels ses filiales s’échangent des biens ou services dans le but d’échapper à l’impôt. Par ce biais, des firmes ont soustrait à l’impôt 20 milliards de dollars de bénéfices réalisés en Afrique. Le taux d’imposition des sociétés s’établissant en moyenne à 28 % dans les pays africains, cela correspond donc à un manque à gagner fiscal de près de 6 milliards de dollars. Mais cette manipulation des prix de transfert n’est que l’un des procédés mis en œuvre par les multinationales pour éviter de payer leur juste part d’impôt. L’ONG dénonce cette vaste évasion fiscale opérée par de grands groupes des secteurs de l’industrie, de l’agro-alimentaire et de l’énergie. Selon Oxfam, soutenir la croissance économique et le développement durable de l’Afrique passe nécessairement par une réforme des règles internationales concernant la fiscalité des entreprises.
Rachid WAHBI

à lire aussi :
Donald, ce trompe-twitteur
 Malgré le message d’alerte émis par le réseau social Twitter – «le contenu de ce média est susceptible d’être sensible » –...
L’USA veut détruire l'État islamique
"Notre défi est clair: c'est de décomposer et de détruire l'État islamique", a martelé, mardi, Barack Obama, réagissant depuis l'Estonie aux images...
Le gouverneur du Wisconsin n’aime pas les Marocains
Le 19 avril 1995, une forte explosion avait éventré un établissement du gouvernement fédéral d’Oklahoma-city, État du Centre-Sud des États-Unis,...
En Algérie, le pouvoir s'entredéchire
Limogeage des patrons de la police et de la gendarmerie à Alger et autres hauts fonctionnaires des services de renseignement cache une la guerre de l’ombre qui actuellement fait rage en...