Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Le mystère des trous
La Suisse, pays de la mécanique de précision nous étonnera toujours. Alors que le monde scientifique se creuse interminablement les méninges pour percer le mystère du trou noir de la galaxie, alors que les économistes de la planète font des trous sur le buvard avec leurs pointes de crayon pour trouver une solution aux trous budgétaires, alors que les neurologue des quatre coins du monde demeurent impuissants face aux trous de mémoire… le pays helvétique vient, lui, d’annoncer avoir enfin percé le mystère des trous dans certains fromages suisses, comme l'Emmental et l'Appenzell. Un communiqué daté du 28 mai dernier nous apprend entre autres et d’une seule traite que les fameux «trous sont provoqués par des petites particules de foin qui tombent dans le lait pendant la traite des vaches.» Les chercheurs d'Agroscope, l'institut des sciences en denrées alimentaires basé à Berne, associés à ceux de l'Empa (Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche), devraient boire du petit lait surtout qu’un siècle auparavant des chercheurs américains avait tenté de résoudre l’énigme des cavités fromagères mais pas d’une façon aussi éclatante que les Suisses. En effet, selon Agroscope, en 1917 déjà, l’Américain William Clark avait publié un article de synthèse approfondi sur la formation des trous dans l'Emmental. Dans cet article, Clark tentait d'expliquer avec les connaissances de l'époque l'énigme de genèse des trous, avec l'hypothèse que les vides se formaient sous l'action du dioxyde de carbone produit par des bactéries. Ces particules dégagent des gaz pendant la fermentation, qui forment alors des trous dans le fromage, a expliqué Agroscope. Les trous avaient tendance à s’estomper quand le lait était extrait avec des techniques plus modernes, constatent les « trouologues.» Pour les nuls qui n’ont encore rien compris à cette histoire «c'est la disparition du seau traditionnel», placé sous le pis de la vache, et remplacé par des tuyaux stérilisés, qui est à l'origine de la disparition des fameux «trous», a indiqué à l'AFP un porte-parole de Agroscope. Au moins, un trou de comblé !

à lire aussi :
Fès Plage
Hamid Chabat est décidé à offrir aux habitants de Fès un espace de baignade. Fès Plage, inspirée de Paris Plage mise en place par l’ex-maire PS...
Méchante panne d’idées chez Amara
 Pour faire la chasse aux pollueurs, rien de mieux qu’une police de l’environnement roulant en véhicules polluants ! Les autorités de tutelle, le ministère de...
Mise en bière d’un festival
Est-ce pour trinquer à la victoire écrasante du PJD aux dernières communales ou pour booster son résultat qui titube depuis plusieurs années que Brasserie du Maroc...
Renault dérape
  Ce n’est pas la mine des grands jours à l’usine Renault de Tanger. Ici, la chaîne de production dédiée aux modèles low cost dokker et Lodgy vient...