Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Mali : On assassine bien les journalistes
Trois des ravisseurs des journalistes de RFI, assassinés froidement samedi dernier à Kidal, étaient connus des services de renseignement français qui opèrent au Mali, révèle le site du "Monde", mardi 5 novembre. Sur les quatre djihadistes ayant participé à la prise d'otages, trois auraient été identifiés par les enquêteurs français envoyés sur place par le parquet anti-terroriste de Paris. Cette identification n'aurait été rendue possible que grâce à un document retrouvé dans le véhicule laissé à proximité des cadavres des deux journalistes de RFI assassinés. L'un des individus était fiché par les services de renseignement français comme un membre d'Aqmi, la franchise algérienne d'Al-Qaïda. Au regard du profil de ces djihadistes, les enquêteurs français émettent une nouvelle hypothèse sur le motif de ce crime. Les auteurs du rapt auraient en fait pu mener leur opération pour contester les conditions de l'accord ayant abouti à la libération des otages français d'Arlit (Niger). 

à lire aussi :
Macron en marche vers le parti unique
Emmanuel Macron est en passe de réussir son deuxième pari, celui de gagner les législatives après la présidentielle. Avec plus de 32 % des voix, son parti se hisse...
Egypte : Les législatives reportées ?
Depuis que le maréchal Abdel Fattah al-Sissi a été élu président de l'Égypte avec 96,9 % des voix, trois années après la révolution qui...
Alger : Les poulets sur le grill
L'affaire des manifestations de policiers, qualifiées par les autorités de "mutinerie" en octobre 2014, connait des suites judiciaires à Mostaganem où, rapporte la presse...
Trump joue à la roulette russe
Une semaine après le limogeage controversé du directeur du FBI, James Comey, la MaisonBlanche est de nouveau rattrapée par "l’affaire russe". Cette fois, c’est Donald...