Dernière minute ...
A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Festival Gnaoua : Quand la musique fusionne les cultures
Pour sa dix-huitième édition, le Festival Gnaoua Musiques du Monde réunira en l'espace de quatre jours un bel ensemble éclectique de danses et musiques. Placée sous le signe de la richesse et de la nouveauté, cette édition prévue du 14 au 17 mai prochain à Essaouira, se veut une plateforme de dialogue et de rapprochement de tous les artistes venant des quatre coins du monde, a souligné Neila Tazi, directrice du Festival. En 1998, ce festival commençait modestement avec pour maîtres mots «liberté, convivialité, universalité et fraternité», se souvient-elle. Au fil des ans, c’est devenu un rendez-vous culturel et musical incontournable dont la renommée est aujourd’hui internationale. «Cette édition marque le début d'une nouvelle ère de l'émancipation et du partenariat public-privé pour un projet qui, jusqu'à présent, n'avait jamais bénéficié de financement de la ville d'Essaouira», a annoncé Neila Tazi. La ville d'Essaouira, a-t-elle dit, est résolument convaincue aujourd'hui que le moment est venu de s'engager plus, de contribuer au financement du festival pour aider à la pérennisation de cet événement aux multiples atouts et à un développement économique ou encore une inclusion sociale par la culture, une communication puissante avec des messages de paix, d'ouverture et d'humanisme. Cette démarche, soutenue par le ministère de la Culture et le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, «devrait aboutir dans deux années quand le festival aura alors 20 ans», a souligné Neila Tazi espérant vivement que cet anniversaire exceptionnel sera l'occasion de célébrer cette belle consécration. Le Festival Gnaoua Musiques du Monde s'ouvre cette année sur une formidable rencontre qui rend hommage à des traditions musicales ancestrales provenant de deux continents. Il s'agit de l'Afrique et de l'Asie qui se rencontreront à travers deux musiciens dépositaires d'un héritage musical précieux, maâlem Hamid El Kasri, digne représentant des gnaoua et Hamayun Kahn, musicien virtuose de l'Afghanistan. Au programme figurent également maâlem Mohamed Kouyou accompagné sur scène de nigérian Tony Allen, légende vivante de l'afro-beat ainsi que maâlem Aziz Baqbou et Jauk, le gnaoui blanc, un homme-orchestre féru d'expériences musicales en tous genres… Avis aux mélomanes gourmands et aux aventuriers de la musique !
Rachid ABBAR

à lire aussi :
Rigoletto de Verdi revisité par l’OPM
Si l’opéra est l’art des émotions par excellence, c’est parce qu’il représente un art total qui allie musique, chant, théâtre, drame, arts...
Escapade littéraire au cœur de la Zaouia
La Fondation ONA organise, le vendredi 16 juin, une présentation de l’ouvrage «Sur les pas de Sidi Ahmed Tijani» avec Yasmina Sbihi à la Villa des arts de Casablanca....
A New York, le cinéma marocain parle aussi amazigh
 La production cinématographique amazighe du Maroc a été célébrée à travers la projection d'une myriade de films et de documentaires...
Quand Essaouira entre en transe…
L’un s’illustrait au guembri, l’autre sur les planches. Et les deux étaient originaires d’Essaouira, et c’est justement là qu’un hommage leur sera...