Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Le Yémen s’enfonce encore dans le chaos
Onze personnes au moins ont été tuées mercredi à Aden, deuxième ville du Yémen. Les affrontements font rage entre rebelles chiites et combattants fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi. Profitant du chaos, Al-Qaida s'enracine dans le pays. Malgré cette situation alarmante, les Etats-Unis martèlent leur engagement face à l'avancée du groupe islamiste. Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) représente "depuis longtemps une menace sérieuse pour l'Occident, y compris les Etats-Unis, que nous continuerons de combattre", a déclaré Ashton Carter, lors d'une conférence de presse à Tokyo. Le gouvernement américain espère en effet mettre un terme "aux souffrances de la population". Les Etats-Unis soutiennent la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite. L'opération aérienne lancée le 26 mars dernier veut stopper l'avance des rebelles Houthis et de forces alliées à l'ancien président Saleh. Et ainsi soutenir le président Hadi. Ces derniers jours, les combats se sont concentrés dans le sud du Yémen, fief des partisans du président Hadi qui a été contraint de quitter le Yémen sous la pression de ses adversaires, les rebelles chiites Houthis alliés à des militaires restés fidèles à l’ex-chef de l’Etat Ali Abdallah Saleh. Les monarchies du Golfe ont proposé mardi au Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution qui frapperait de sanctions le chef des rebelles, Abdel Malek Al-Houthi, et le fils aîné de l’ex-président, Ahmed Ali Abdallah Saleh. Le texte propose d’imposer aussi aux rebelles et à leurs alliés un embargo sur les armes et de les sommer de cesser les hostilités et d’abandonner le pouvoir «immédiatement et sans conditions». L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé mardi qu'au moins 540 personnes avaient été tuées et 1700 blessées au Yémen depuis le 19 mars, une semaine avant le début de la campagne aérienne.
Rachid WAHBI

à lire aussi :
L'hydre Daech
 Le groupe terroriste a perdu mardi son ex-capitale après des mois de combat. Si le territoire du "califat" décrété en 2014 ne cesse de se réduire, la menace...
L’étrange réalité virtuelle de Zuckerberg
 C'est une drôle de vidéo qu'a postée le fondateur de Facebook. On pouvait y voir les avatars de Mark Zuckerberg et de Raquel Franklin, responsable de la...
Renault pris la main sous le capot
C’ est peut-être les pré- mices d'un nouveau Dieselgate à la fran- çaise. D'après un rapport de la Répression des fraudes, «l'ensemble de la...
La Tunisie frappée au cœur
Théâtre d'une attaque meurtrière et d'une prise d'otages, mercredi 18 mars, le Musée du Bardo à Tunis est l'un des principaux établissements culturels du...