Dernière minute ...
SM le roi Mohammed VI annule ses visites en Arabie saoudite et Egypte 9e circonscription : La presse algérienne s'indigne du retrait de candidature de Leila Aichi Après l'abandon de la Suède des poursuites contre lui, Julian Assangeva demanderait l'asile politique à la France L'adjoint de l'ambasssadeur du Maroc à Sainte Lucie agrésé physiquement par un diplomate algérien lors d'une réunion d'un comite onusien  Macron élu avec  20.753.797  voix soit 66,10% des suffrages exprimés  contre 10.664.118 pour Le Pen (33,90%)  Le Malawi ne reconnaît plus la Rasd Trump se dit « honoré » de rencontrer Kim Jong-un « si les conditions sont réunies » Pour la 1ère fois Hamas accepte un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016 Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Ouac-Ouac
Quand le Jihad devient une affaire de famille
Si l’on peut facilement comprendre la fascination des jeunes pour le prétendu Etat Islamique, on imagine mal des parents envoyer leurs enfants en Syrie, devenue depuis quatre ans, un véritable enfer sur terre. Et pourtant, il y en a qui l’ont fait. D’autres ont essayé comme cette mère marocaine, vivant en Espagne, arrêtée mardi dans l’est du pays avec ses deux fils - des jumeaux âgés de 16 ans – alors qu’elle s'apprêtait à rejoindre avec eux l’organisation criminelle d’Abou Bakr al-Baghdadi. Les deux jumeaux garçons étaient sous surveillance depuis le départ en Syrie de l'un de leurs frères, décédé en 2014. Les deux adolescents avaient quitté l'école publique espagnole et suivaient des études coraniques à Tétouan «immergés dans un processus de radicalisation», indique un communiqué du ministère de l'Intérieur espagnol. La femme avait été interpellée à son domicile à Badalona (nord-est) ainsi que son mari et leurs deux garçons dont le départ pour la Syrie était imminent. Le juge de l’Audience nationale espagnole, haut tribunal compétent en matière de terrorisme, a estimé que cette femme «a organisé pour ses enfants les démarches nécessaires à leur déplacement en zone de conflit». Le magistrat a également inculpé le père pour «collaboration avec une organisation terroriste» tout en le plaçant sous contrôle judiciaire. Mesure assortie d’une interdiction de sortie du territoire. Les jumeaux, eux, ont été inculpés par un juge pour enfants pour «appartenance à une organisation terroriste» et placés dans un centre pour mineurs, séparés des autres pensionnaires, pour une période de six mois. Comme quoi, en ces temps troubles, le jihad, pour les gens sans repères, peut devenir une entreprise familiale…

à lire aussi :
Casablanca se prend à rêver…
Pas moins de 2,82 milliards de dH ont été mobilisés pour le programme d’urgence destiné à Casablanca , ventilé comme suit : 110 millions de DH pour la...
Juppé fait campagne à Casablanca
Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, se rendra au Maroc avant le ramadan. Pour donner toutes ses chances à celui qui se présente comme le fils spirituel de Chirac , candidat...
Justice bien ordonnée commence par soi-même….
Alors que Mohammed Aujjar n’a pas eu le temps de prendre connaissance des dossiers hérités de Mustapha Ramid que l'Instance Nationale de Protection des Biens Publics lui a mis...
La CDG victime d'une cabale
L'affaire du projet Badis d’Al Hoceïma de la CGI commence à prendre des proportions démesurées et à aller au-delà de la dimension qui devait être...