Dernière minute ...
Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Canard +
Moulay Hafid victime des vendeurs ambulants
Mais qu’est ce qu’il est allé faire dans cette galère ? Moulay Hafid Elalamy ne s’attendait pas à une telle gifle surtout qu’elle est royale: l’annulation de la cérémonie de présentation d’un projet co-élaboré avec le ministère de l’Intérieur portant sur la résorption du phénomène des vendeurs ambulants. Alors que tout le monde, ministres, walis, maires, présidents de régions et autres notables, attendait l’arrivée du souverain mercredi 25 mars dans la salle devant abriter l’événement au siège de la wilaya de Rabat, le ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad monte à la tribune pour prononcer cette terrible allocution devant un public interloqué : «Sa Majesté a appelé le ministre de l'Intérieur et le ministre de l'Industrie et du Commerce il y a quelques instants. Le souverain a exprimé son mécontentement vis-à-vis du projet qui lui a été soumis concernant la réhabilitation des marchands ambulants. Il l’a jugé largement en dessous de ses attentes et a donné ses hautes instructions pour le réviser de manière à ce qu'il soit conforme à ses instructions, et en vue de le hisser au niveau requis». Plus qu’un camouflet, une humiliation. C’est la première fois que le Roi retoque de cette façon un projet ministériel et que le ministre désavoué explique séance tenante à l’assistance, venue prendre connaissance des grandes lignes de la réforme, la raison du désaveu ! Le projet rejeté a été concocté en grande partie par les services du ministre du Commerce et de l’Industrie qui ont visiblement proposé une mise à niveau qui ne tient pas compte des besoins réels des marchands ambulants qu’il s’agissait d’intégrer dans le secteur organisé. Moulay Hafid a-t-il sous-estimé dans son projet cette catégorie de commerçants qui squattent l’espace public ? Après avoir merveilleusement industrialisé le Maroc sur Power Point à travers son fumant plan d’accélération industrielle qu’il avait présenté devant S.M le Roi, Moulay Hafid a-t-il voulu moderniser la profession des vendeurs ambulants par le biais d’un grand plan virtuel a minima ? Pour ne pas avoir collé à la réalité de ce phénomène d’abord social , Moulay Hafid, taxé de marchand de réformes virtuelles par ses détracteurs, s’est fait taper sur les doigts !Le sémillant ministre était censé savoir que le coup du Power Point ne pouvait marcher qu’une fois !

à lire aussi :
Chabat ne fait plus recette
Dans un entretien à la presse (Al Massae), Hamid Chabat s’est bien dévoilé. Le patron de l’Istiqlal a proclamé sa volonté de «ressusciter les...
Mise en bière d’un festival
Est-ce pour trinquer à la victoire écrasante du PJD aux dernières communales ou pour booster son résultat qui titube depuis plusieurs années que Brasserie du Maroc...
McDo est-il en train d'être vomi ?
McDonalds a du mal à relancer ses ventes qui continuent d'enregistrer un net recul y compris aux Etats-Unis. Certains observateurs voient dans cette contre-performance le début de la...
Lakjaâ dans les filets de la FIFA
La procédure de notation, scoring system, retenue par la FIFA pour noter  les candidatures des pays candidats à l’organisation du mondial 2026, vise-t-il à...