Dernière minute ...
68% des Marocains contre GMT+1  Taoufik Bouachrine condamné à 12 ans d'emprisonnement Le Roi participe à Paris aux cérémonies du centenaire de l'armistice  Pas d'augmentation des tarifs de la vignette auto en 2019 au Maroc (Gouvernement) Le PIB agricole a augmenté en moyenne de 5,25% depuis le lancement, il y a 10 ans, du Plan Maroc Vert pour s'établir à 125 milliards de DH en 2018 Trump a suggéré « un mur le long du Sahara » pour freiner l'émigration !! A fin août 2018, 54.000 tentatives d'émigration ont été avortées au Maroc (gouvernement) L'INDH-III dotée de 18 milliards de dirhams pour plus d'efficience La Cour de cassation confirme la liquidation de Samir Le Conseil des ministres approuve le projet de loi sur le service militaire Mohamed Benchaâboun est depuis le 20 août 2018 le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Le portefeuille du secrétariat d'Etat à l'Eau détenu par Charafat Afailal a été supprimé du gouvernement Al Othmani  le 20 août 2018 Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Khalifa Haftar, futur guide libyen ?
Le général Khalifa Haftar devient de plus en plus influant en Libye. La nomination de cet ancien officier de l'armée de Kadhafi comme commandant en chef de l'armée libyenne par le gouvernement de Tobrouk – celui reconnu par la communauté internationale – est la parfaite illustration de sa montée en force. Confrontées aux brigades et au gouvernement islamistes de Tripoli, les autorités civiles de Tobrouk remettent ainsi de plus en plus leur sort entre les mains armées du général Haftar, lequel se rêve un destin comparable à celui du maréchal Sissi en Egypte. Autoproclamé chef de l'Armée nationale libyenne (ANL) en s'appuyant sur le soutien d'anciens officiers de l'ex-dictateur Mouammar Kadhafi, le général a lancé en mai 2014 une opération contre des groupes islamistes dans l'est du pays. Immédiatement accusé par les autorités de fourbir un coup d'Etat, il nie farouchement avoir l'intention de prendre le pouvoir, et affirme répondre "à l'appel du peuple". Ce militaire, qui n'apparaît jamais sans son uniforme kaki, bénéficie en effet de l'appui d'une grande partie de la population, exaspérée par la faiblesse du pouvoir, incapable d'asseoir son autorité sur des dizaines de milices d'ex-rebelles, ou de former le noyau dur d'une future armée régulière. Mais son opération, baptisée "Dignité", remporte peu de succès, et il échappe début juin à un attentat suicide dans un de ses quartiers généraux près de Benghazi. Ses forces sont chassées de cette ville en juillet par les milices islamistes. Au même moment, le gouvernement de transition et le Parlement à majorité anti-islamiste élu en juin fuient Tripoli, tombée aux mains des miliciens de Fajr Libya, pour se réfugier à Tobrouk et Al-Baïda (est), acquises à la cause de Haftar. Dans la capitale, les miliciens réactivent eux l'ancien Parlement et forment un nouveau gouvernement. Marié et père de treize enfants, six filles et sept garçons, Khalifa Haftar est sorti des rangs de l'académie militaire de Benghazi et a été formé en URSS. Il a participé au coup d'Etat militaire de 1969 ayant renversé la monarchie des Senoussi et conduit Mouammar Kadhafi au pouvoir, avant de poursuivre sa carrière au sein de l'armée du dictateur déchu.
 
 
Rachid WAHBI

à lire aussi :
La Turquie s'embourbe en Syrie
 Ankara est entrée en guerre en fanfare. Littéralement. La Turquie et ses alliés, les rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL), ont lancé une offensive...
Air Algérie a du plomb dans l'aile
 Aucun avion d’Air Algérie n’a décollé lundi 22 janvier d’Alger et de nombreux autres vols de la compagnie nationale ont été annulés,...
Algérie : Alerte au choléra
Le ministère de la Santé algérien a annoncé le 30 août à la presse que « l'épidémie [était] actuellement circonscrite à la...
Les films cul-te signés Weinstein
 L’affaire Weinstein a libéré la parole. Aux Etats-Unis les mots-clés #MeToo, #MyJobShouldNotIncludeAbuse, #denounceallpigs ont suivi les révélations du...