Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Côté Basse Cour
Langue de bois
Après une certaine accalmie, voici rallumée la guerre de la langue à adopter comme langue d’enseignement. Pour le PJD, pas question de dialectiser le système éducatif national comme le proposent certains esprits mercantiles. Les islamistes, qui se sont fendus d’un communiqué dans ce sens à l’issue d’un séminaire consacrée récemment à la question, défendent l’arabe classique comme véhicule tout en mettant en cause les choix pédagogiques adoptés et la faiblesse de la gouvernance. Il est vrai que le massacre scolaire qui continue toujours est venu non pas de l’arabe mais de l’arabisation. La différence est de taille. Alors, Messieurs du PJD au pouvoir, arrêtez cette polémique stérile et réglez les vrais problèmes de fond de l’enseignement national en cessant de faire de l’arabe un sujet populiste. Réussir ce chantier décisif nécessite non pas la langue de bois mais de la classe !
 
 

à lire aussi :
Le mea culpa de Ramid
"Etant donné que l’apologie d’actes terroristes constitue un crime puni par la loi, conformément à l’article 218-2 du Code pénal, une enquête a...
Ramid se met à dos les partis
La décision de Mustapha Ramid de saisir la justice au sujet des dossiers de 16 communes rurales épinglées par le rapport 2012 de la Cour des comptes a provoqué la...
Jettou remet Laroui à sa place
Abdallah Laroui est-il en train de divaguer ou commence-il à être à court d’idées ? Ou subit-il les effets pervers du climat politique ambiant qui vole au ras des...
Moulay Hafid industrialise le maroc sur power point !
"Stratégie d’accélération industrielle" c’est ainsi qu’a baptisé le loup de la finance, Moulay Hafid Elalamy, recyclé malgré lui dans la...