Dernière minute ...
La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Beurgeois Gentleman
Mohamed, prophète l’humour pas la guerre ! (2/15)
Mohamed, un Algérien d’origine française, possède toute la panoplie du parfait «iSlamiste» postmoderne qui vit passionnément sa religion sur Internet : il maîtrise l’iPhone, l’iPad et a inventé «l’iSlam». Il est né avec les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication : sur sa page de Face de Bouc, il a écrit «je NTIC ta mère» à l’adresse des «klebs kouffar» (chiens mécréants) américains. Pourtant, il devrait les remercier de lui avoir permis de faire un prodigieux bond de 14 siècles en arrière. Grâce aux NTIC des «klebs kouffar», il fait partie du club des gens heureux de vivre comme au Moyen-âge. Pour cet iSlamiste, il faut faire table rase de tout ce que l’humanité a pu créer avant 622 et après 632. La religion ayant été parachevée avec la mort du Prophète, il ne reste plus rien de nouveau à inventer, ni à améliorer. Tout a été déjà dit : il suffit de consulter Hadithpédia sur Google. Cet iSlamiste s’est armé de milliers de hadiths pour tout expliquer : même le bonhomme de neige est illicite (haram). Faire un bonhomme de neige, c’est faire l’apologie du plaisir et de l’érotisme. Surtout quand un enfant lui enfonce une carotte pour faire le nez ! Ce sont des idolâtres qu’il faut combattre. Enfants, ils font des bonhommes de neige, mais adultes ils créeront dieu, comme à l’époque de « l’ignorance » (Jahilya) quand les Arabes de la Mecque fabriquaient des statues qu’ils vénéraient comme Al-Lat, la déesse de la fécondité et de la féminité. Son nom est une contraction d’al Ilahat (les déesses). Elles avaient leurs statues dans le «cube» (Kaaba) où elles résidaient. Al-Lat, Manatte et Ouza ont été des objets du culte. Ces 3 déesses sont citées dans le Co-ran dans la sourate 53. Le nom Ouza était symbole de beauté dans la poésie arabe préislamique. Un extrait d'un de ces poèmes, œuvre de Zayd Ben Amr Ben Nofayl, lui prête par ailleurs deux filles: «Je n'adore pas Ouza et ses deux filles». Manatte était la déesse du destin. En 630, le Prophète remporta la victoire définitive sur ses oncles mecquois et détruisit toutes les divinités qui étaient déposées dans ce cube. Les Wahhabites – actuels dirigeants de l’Arabie C’est Où dites –, ont eux aussi beaucoup détruit lorsqu’ils ont pris possession de ces lieux par la force en 1806. A cette époque, ils se sont comportés comme le font aujourd’hui, en 2015, les iSlamistes de Daech qui détruisent le patrimoine archéologique irakien. Depuis toujours et bien longtemps avant l’avènement de l’Islam, des millions de personnes faisaient déjà sept circumambulations autour de ce cube. Ce rite existe dans de nombreuses religions et croyances. Pourquoi ce cube a-t-il échappé à la destruction ordonnée par le Prophète? Cela reste un mystère pour les historiens qui craignent plus une fatwa que la vérité historique.

 
(A suivre)
Beurgeois.Gentleman@gmail.com
 
 
Le Beurgeois Gentleman

à lire aussi :
Les dinosaures de Jaurèsik park (11/20)
Les Français ont assassiné Jean Jaurès, l’historien de la révolution française, l’orateur, le pacifiste, le fondateur du journal...
Mohamed, prophète l’humour pas la guerre ! (107)
 S i le Wahabisme de l’Arabie Saoudite prospère alors que c’est une forme de pensée très appauvrie, hérétique et crétinisante, c’est...
Mohamed, prophète l’humour pas la guerre ! (26)
Mohamed James Dean, le soleil de la religion, boit les paroles de Kouly Bali, un sans papier malien qui s’est imposé imam d’une mosquée clandestine à Champs-Sur-Marne...
Mohamed, prophète l’humour pas la guerre ! (142)
Si le Wahhabisme prospère alors que c’est une forme de pensée très appauvrie, hérétique et crétinisante, c’est parce que personne ne cherche...