Dernière minute ...
Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Driss El Yazami, président du CNDH a reçu, le 24 janvier 2017, la décoration civile d'Officier de l'Ordre de Léopold, la plus haute distinction de Belgique Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Menace d'escalade au Proche-Orient
La tension montre en Proche-Orient. Le Hezbollah libanais a lancé son opération dans le secteur contesté des fermes de Chebaa. L'attaque au missile contre le convoi israélien a ensuite été revendiquée par une «brigade des martyrs de Kouneïtra», en représailles à un raid aérien israélien du 18 janvier en Syrie. Des pilotes israéliens avaient mené dans la nuit du mardi 28 au mercredi 29 janvier des raids contre des postes d'artillerie de l'armée syrienne. Une opération de représailles, selon l’occupant hébreu, après des tirs de roquettes sur le territoire israélien. Théâtre de ces violences : le plateau du Golan. Cette région, anciennement rattachée à la Syrie, a été annexée en 1981 par Israël. Une décision déclarée «nulle et non avenue» par l’Assemblée générale de l’ONU. Une partie du plateau, la province de Kuneitra, est restée sous le contrôle de Damas. Le Hezbollah, milice chiite alliée du régime de Damas dont des membres combattent en Syrie avec les troupes du président Bachar Al-Assad, disposerait de plusieurs bases dans cette zone. La zone est régulièrement touchée par des projectiles venus du côté syrien, où les combats font rage entre l'armée d'un côté et les rebelles et combattants djihadistes de l'autre. Difficile de savoir si les tirs sont intentionnels ou non. Tel-Aviv a en tout cas jugé ceux de mardi étaient délibérés. La tension est donc particulièrement vive à la frontière depuis le raid mené le 18 janvier en Syrie contre le Hezbollah libanais et attribué à Israël. Six membres du mouvement chiite libanais, ainsi qu'un général des gardiens de la révolution iraniens avaient été tués dans l'opération. Israël, qui n'a pas revendiqué ni démenti officiellement la responsabilité de ce bombardement mais s'attendait depuis à une riposte du Hezbollah, a considérablement renforcé ses moyens militaires.
 
 
Rachid WAHBI

à lire aussi :
Washington, Ankara et les Kurdes…
"Terroristes" pour Ankara, "rempart" contre l’Etat islamique pour Washington: la Turquie et les Etats-Unis s’affrontent à propos des combattants kurdes de Syrie, un dossier qui...
Le Pentagone faisait la promo d’Al-Qaïda
Un demi-milliard de dollars pour de fausses vidéos de propagande djihadiste. C'est la facture ahurissante qu'aurait payée le Pentagone à l'agence britannique de communication et...
Algérie : les passions meurtrières de Ghardaïa
Le conflit n’a jamais fait autant de victimes dans la ville de Ghardaïa, au sud d’Alger. Au moins 22 personnes ont été tuées ces deux derniers jours dans cette...
Al Sissi dans l'enfer du Sinaï
 L’attentat sanglant qui a fait 305 morts le 27 novembre dans une mosquée du Sinaï signe l’échec de la stratégie répressive du président Al...