Dernière minute ...
La Rochelle : la douane française a saisi le 21/10/17 à bord d'un camion immatriculé au Maroc près de 2,3 T de cannabis d'une valeur de 17 M€.   La banque participative Al Akhdar Bank (Groupe GCAM) démarre en novembre 2017 Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le migrateur
Tunisie : le bal des revenants
L'ex-ministre tunisien de l'intérieur Habib Essid, qui a occupé plusieurs postes sous le président déchu Ben Ali, a annoncé lundi avoir été chargé par le président, Béji Caïd Essebsi, de former un gouvernement : «J'ai eu l'honneur d'être reçu par le président de la République, qui m'a chargé de former le gouvernement de la IIe République», a-t-il déclaré alors qu'il se trouvait dans le palais présidentiel de Carthage, peu après avoir été reçu par M. Essebsi. Il revenait au parti Nidaa Tounès, vainqueur des législatives d'octobre, de choisir la personnalité chargée de former le futur gouvernement. «Après des consultations, que ce soit au sein de (Nidaa Tounès) ou entre les partis, il y a eu entente sur le nom de M. Habib Essid en tant que candidat au poste de chef du gouvernement», a déclaré à la presse le vice-président de Nidaa Tounès, Mohamed Ennaceur. «Il s'agit d'une personnalité indépendante (...), qui a des compétences et de l'expérience», a ajouté M. Ennaceur, citant notamment «sa connaissance en matière de sécurité».
Habib Essid, 65 ans, a été ministre de l'intérieur après la révolution qui a renversé, en janvier 2011, le président Zine El Abidine Ben Ali. Il est ensuite devenu conseiller en affaires sécuritaires auprès du premier ministre Hamadi Jebali, un des prinicipaux dirigeants du parti islamiste Ennahda. Auparavant, sous Ben Ali, il avait notamment été chef de cabinet du ministre de l'intérieur, ainsi que secrétaire d'Etat à l'environnement. M. Essid a un mois — un délai renouvelable une seule fois — pour constituer et présenter son équipe, qui doit obtenir la confiance de l'Assemblée.
 
 
Rachid WAHBI

à lire aussi :
Fillon n'est plus un bon filon
Une semaine après les premières révélations du Canard enchaîné, François Fillon semble s’enfoncer chaque jour un peu plus dans la tourmente. Les...
Trump : Un départ peu rassurant
Quatre jours après son investiture, Donald Trump veut agir vite et le fait savoir. Le président américain, dont le cabinet n'est pas encore formellement constitué, dispose...
Le Yémen aux oubliettes
La guerre du Yémen continue de faire des dégâts parmi les civils, même ceux qui ont réussi à s'éloigner des combats. Certaines familles dorment sous des...
Algérie en panne de soins
Après la pénurie de certaines denrées alimentaires, c’est au tour des médicaments de se faire de plus en plus rares en Algérie. Et c’est la...