Dernière minute ...
La résolution sur le Sahara adoptée à l'unanimité le 28/4/17 par le conseil de sécurité, le mandat de la Minurso prorogé d'un an Le programme Al Othmani approuvé mercredi 26 avril par 208 voix, 91 députés ont voté contre et 40 se sont abstenus Attaque chimique en Syrie : La France accable Bachar el-Assad Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Un attentat le 20 avril contre un car de police sur les Champs Elysées, 1 policier tué et 2 autres blessés Attaque chimique en Syrie: La Russie oppose son veto au conseil de sécurité L'explosion dans le métro de Saint-Pétersbourg fait au moins 14 morts Le transport et le résidentiel, principaux consommateurs d'énergie avec un total de 59,8  Trump signe un décret abrogeant des mesures d'Obama sur le climat Le gouverneur de la province d’al-Hoceima limogé après les incidents violents qui secouent la ville  L'américain Akamai Technologie : Le Maroc offre la 3e meilleure connexion Internet en Afrique Casablanca parmi les villes les plus chères au monde Tuberculose: Plus de 30.000 cas enregistrés au Maroc en 2016  L’évasion fiscale coûte près de 2,5 milliards de dollars par an au Maroc Donald Trump accuse Obama de l'avoir mis sur écoute à la Trump Tower Egypte : Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011 La Zambie retire sa reconnaissance de la pseudo RASD Délit de patronyme : Mohamed Ali Jr et sa  mère Khalilah Camacho-Ali, une ex-épouse du célèbre boxeur, ont  été retenus en rentrant aux Le Maroc souhaite adhérer à la CEDEAO Selon l’ONP, avec plus de 4 millions de tonnes de poisson pêché par an, le Maroc est le 1er producteur de poissons en Afrique et 25e mondial La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le Nigéria confirme le projet de gazoduc ouest-africain allant jusqu’au Maroc Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir Le Maroc, 2e pays africain à s’engager à réduire ses émissions de GES de 42 % à l’horizon 2030 La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole Le Groupe OCP s’engage à dessaler l’eau de mer à El Jadida à l’horizon 2020 Le Crédit Agricole du Maroc met à la  disposition du secteur primaire la somme de  30 MMDH sur la période 2014-2018 

Côté Basse Cour
Le cinéma à la manière islamiste
Le public marocain n’est pas doté d’esprit critique qui lui permet d’évaluer la consistance d’un film. Alors, il faut le mettre sous tutelle en décidant à sa place. C’est ce qu’a fait exactement le gouvernement Benkirane, via le ministère de la Communication et le Centre cinématographique marocain (CCM), en censurant le dernier film de Ridley Scott «Exodus» dont les principales scènes ont été tournées à Ouarzazate. Du coup, les salles de cinéma, qui disposaient d’un visa d’exploitation en bonne et due forme pour le diffuser le 24 décembre, ont été contactés à la dernière minute pour déprogrammer le péplum. Ce qui laisse supposer que le patron du CCM Sarim Fassi Fihri, au début favorable à sa diffusion, a reçu une consigne de son ministre de tutelle Mustapha El Khali. Dans ce sens pour interdire ce péplum interdit également en Egypte et aux Emirats arabes unis mais pas pour les mêmes raisons. Au Maroc, ce qu’a commis Scott est jugé attentatoire à l’islam car il «personnifie Dieu en un enfant dans une scène où il communique la révélation à Moïse». Finalement, le film sera projeté sans les salles mais sans les séquences mises en cause suite à un accord trouvé avec le réalisateur.
 
 

à lire aussi :
Algérie : la purge continue
Le général Abdelkader Ouarabi alias «Hassan» a été condamné à 5 ans de prison par le tribunal militaire d’Oran à l’issue du...
Maroc Telecom, un opérateur qui roule
Pour sa tombola 2015 qui se poursuit jusqu’au 24 janvier 2015, Maroc Telecom offre chaque semaine une voiture et quelle voiture (4X4 Mercedes GLC). Et non pas un ticket de cinéma pour...
Souriez vous êtes reconnu !
La police marocaine serait intéressée par l’acquisition d’un logiciel de reconnaissance faciale. Ce software, assez onéreux mais très précis et utile...
La dernière blague de Benkirane
  Il y a trois mois environ, Abdelilah Benkirane a rencontré un juif marocain qui se prénomme Paul aux obsèques d’une personnalité au cimetière Chouhada...