Dernière minute ...
ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" L'Etat doit 18 milliards de DH de remboursements de TVA à l'OCP 30% de la dette publique intérieure est détenue par des caisses de retraite en 2016 La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Le 22 décembre 2017, le bitcoin chute de 25 %, de 20.000 $ à 14.445 $ Catalogne-21 Décembre : Majorité absolue des indépendantistes mais former un gouvernement n’est pas garantie Vote à l’AG de l’ONU sur Jérusalem :  Sur 193 pays membres, 128 ont dit non à la décision de Trump, 9 oui et 35 se sont abstenus  Le ministre ivoirien de l'Industrie et des Mines Jean Claude Brou est le nouveau président de la Commission de la CEDEAO Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint L'Autriche est le seul pays de l'UE où l'extrême droite participe au gouvernement Jacob Zuma quitte la présidence de l'ANC  Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël A Abidjan, le Maroc se qualifie au Mondial 2018 sans encaisser aucun but  Moody’s : " les perspectives pour le système bancaire marocain sont positives" Né à Barcelone, Manuel Valls, l'ex premier minisre français qualifie le référendum indépendantiste catalan  de "folie" Art :70 œuvres originales de maîtres espagnols exposées au MMVI à Rabat Maroc : 32 établissements privés sanctionnées pour avoir donné des notes non méritées lors de l'année année scolaire 2016-2017 Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Can'art et Culture
Vent de fraîcheur sur le philharmonique
Orchestre Philharmonique Maghrébi
Et si, pour une fois, vous commenciez l’année en douceur et en harmonie avec de la musique classique ? Alors détendez-vous et laissez-vous emporter par le flot majestueux d’un évènement inédit concocté par les équipes de la Fondation Ténor pour la Culture. Au delà de la programmation, il s’agit d’un projet d’envergure qui verra le jour en janvier 2015 : un Orchestre Philharmonique Maghrébin. Ce nouvel ensemble donnera des concerts dans les pays du Maghreb et à travers le monde «afin de faire rayonner les valeurs de partage et de fraternité entre les peuple». L’orchestre sera constitué de musiciens algériens, marocains et tunisiens issus des plus grands orchestres internationaux, et sera dirigé cette année par le grand chef franco-tunisien Fayçal Karoui. Pour cette première série de concerts, la soprano algérienne Amel Brahim-Djelloul et la pianiste marocaine Dina Bensaïd, toutes deux diplômées du prestigieux CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris) se joindront à cette initiative originale en tant que solistes. Impulsée par la Fondation Ténor pour la Culture (FTC), créatrice l’Orchestre Philharmonique du Maroc, cette formation a notamment pour but de créer des ponts culturels entre les 3 pays d’Afrique du Nord. «Le projet porte en effet en lui une symbolique forte de rapprochement entre peuples voisins, et utilise pour ce faire le langage universel de la grande musique », explique un communiqué de la FTC. A la clé, un programme musical compostions frissonnantes, subtiles, comportant des œuvres emblématiques du répertoire classique, comme la 5e symphonie de Beethoven et le 2e Concerto pour piano de Rachmaninov. Pour une première édition, les organisateurs étoffent cette programmation par une partie lyrique reprenant de grands airs d’opéra "les Noces de Figaro" qui sera interprétée pour le plus grand plaisir des mélomanes, par la soprano algérienne. Les 70 musiciens du nouvel Orchestre Philharmonique du Maghreb, sillonneront 4 villes du Royaume Rabat, Casablanca, Tanger et Marrakech, du 7 au 13 janvier pour des premiers concerts qui marqueront certainement les esprits. L’Orchestre Philharmonique du Maghreb en partenariat avec l’Ecole internationale de Musique et de Danse, proposera aussi un concert scolaire destiné aux jeunes le 8 janvier à Casablanca.
Meriem EL YOUSSOUFI

à lire aussi :
Attijari, l’art en partage
Belle exposition organisée en partenariat avec le Français Artcurial par la banque privée du groupe Attijariwafa bank à la villa des Arts à Casablanca. Dévoilée en...
Il était une fois…
«Le conte au Maroc et ailleurs – kan ya ma kan...», qui vient de paraitre chez L'Harmattan, est un ouvrage consacré au conte dans les sociétés arabo-musulmanes...
Collectivement artistique
 Confluences- Regards d’artistes européens sur le Maroc », est le thème d’une exposition collective d’artistes peintres européens, installés...
L’Ourse et l’écrivain...
 Après «Le tapis rouge», «Amina la chamelle », et «Ainsi parlait Shéhérazade», l’écrivain marocain Mohamed Ouissaden revient...