Dernière minute ...
Pyongyang menace de riposter aux mences de Trump par un essai d'une bombe H «sans précédent» Institut Montaigne : "Le Maroc, tête de pont des investissements internationaux en Afrique" Macron a signé les ordonnances validant la réforme du Code du travail Référendum en Catalogne :  Rabat soutient Madrid Un chef de parti nationaliste flamand veut construire une prison belge au Maroc L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Casa-Paris Orly 2ème ligne aérienne la plus fréquentée au monde Attijariwafa bank conclut un partenariat stratégique avec un géant japonais Mis en examen, le Franco-marocain El Guerrab démissionne du LREM Sommet de la Ticad : Le Japon dénonce l'agression de Nacer Bourita par des officiels mozambicains à Maputo Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse La localité marocaine de Mhamid el Ghizlane est le meilluer endroit au monde pour observer les étoiles selon le magazine web "Blasting News" Pour la 5e fois Al-Baghdadi, le leader de l'Etat islamique, annoncé pour mort Le parlement européen rejette  sa recommandation sur l'élargissement du mandat de la Minurso aux droits de l’Homme  La ville palestinienne d'Hébron inscrite au patrimoine universel de l'Unesco La population mondiale atteindra les 9,8 milliards d'habitants en 2050 L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Le Maroc premier importateur de dattes des Émirats  Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert La ligne 2 du tramway de Casablanca opérationnelle fin 2018 Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Le Maigret du Canard
« L’Usine Retraite CDG», l’efficacité en mouvement
A l’occasion d’une journée d’information organisée, le mardi 16 décembre 2014 à Rabat, par le Régime Collectif d’Allocation de Retraite (RCAR), organisme géré par la Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG), au profit de ses partenaires, entre autres sur «la mutualisation des activités métier communes, notamment, le centre de paiement, le centre d’acquisition numérique et la gestion de la relation client», certains présidents d’association de retraités ont été surpris de constater que les murs de cette bâtisse ne dissimulent en rien sa véritable activité: une administration banale avec ses montagnes de paperasse habituelles ! Le centre névralgique des lieux, appelé «L’Usine Retraite CDG», est une véritable révolution dans les domaines de traitement automatique des documents et du processus de prise de décision. A la lumière des explications des responsables de cette «Usine Retraite CDG» où les seuls feuilles en papier sont les documents administratifs (certif-cats de vie, actes de naissance, copies de CIN…), le traitement des dossiers de pensions se fait avec une rapidité inégalée. «Si le dossier est liquidable, le versement de l’allocation est validé sous 15 minutes» explique El Habib Damou, directeur Ressources Métier Communes au Pôle Prévoyance. Mieux : si par contre le dossier n’est pas liquidable (incomplet), il n’est pas retourné froidement au requérant comme cela se fait d’habitude chez d’autres administrations. Le dossier est gardé à l’Usine Retraite qui contacte l’intéressé pour lui demander de fournir les pièces manquantes. Pour les contacts, l’Usine Retraite (une innovation Maison) n’a rien oublié. «Elle a mis à la disposition de sa clientèle RCAR toute une panoplie de moyens pratiques : une application mobile "SMART– RCAR" (une première au Maroc pour les organismes publics de prévoyance) un site web, un centre d'appels et les réseaux sociaux FB et Twitte», souligne de son côté Omar Ahmito, directeur Relations Client. Mais ce n’est pas tout. Tout le process allant de la réception des documents d’une demande par le canal courrier et leur traitement automatique, puis leur intégration dans la base de données du système, jusqu’à la validation, est totalement transparent. Et pour garantir un maximum de sécurité, toute intervention humaine dans ce process est impossible sans les autorisations obligatoires. Mais la sécurisation ne se limite pas uniquement à ce champ- là. Le nouveau système d’information, baptisé " Agylis + ", «véritable prouesse technologique dans le secteur des retraites et de la prévoyance» et cheville ouvrière de l’Usine Retraite CDG, possède un serveur de sauvegarde (back-up) à Casablanca. «En cas de panne à Rabat, les données sont sauvegardées dans notre back-up de Casablanca, et exploitables depuis Rabat» assure El Habib Damou. En somme, l’Usine Retraite CDG, est la preuve que «le Pôle Prévoyance de la CDG est fi prêt pour gérer n'importe quel régime de retraite ou fonds de prévoyance et intégrer toute réforme des caisses retraite», comme l’a rappelé Moulay Ahmed Cherkaoui, directeur du Pôle Prévoyance de la CDG.
 
 

à lire aussi :
Hassan Bouhemou : pourquoi il a rendu son tablier ?
Hassan Bouhemou n’a été ni poussé vers la sortie ni sanctionné pour une quelconque erreur. L’homme veut tout simplement changer d’air, ce qui est...
Hommages collatéraux
A lors comme ça, entre la place Verdun à Casablanca et l’avenue Mohammed V de Tel Aviv, il n’y aurait qu’un pas, vite franchi par des dizaines, voire des centaines de...
Alimentaire, mon cher agriculteur !
 Tout le monde ne peut pas s’improviser agriculteur ou chasseur, sauf à être un gros propriétaire terrien riche en avoir et très peu en savoir de...
Chronique d’une réalité qui disjoncte
L e premier, infiltré dans l’avion, à l’aéroport de Nador, se fait remarquer par ses cheveux hirsutes et ses propos incohérents : « lâchez-moi, je...