Dernière minute ...
Fouzi Lekjaa, président de la FRMF: «Hervé Renard reste à la tête des Lions de l'Atlas au moins jusqu'à la CAN 2019 avec l'objectif de la gagner» Le discours du Trône 2018, une « feuille de route » axée sur le social Le Roi Mohammed VI a décidé mercerdi 1er août 2018 de mettre fin aux fonctions de Mohamed Boussaid, en tant que ministre de l'Economie et des finances La cour d'appel de Casablanca a condamné le 26 juin 2018 Zefzafi, Ahemjik, Boustati et Ighid à 20 ans de prison ferme   Le Maroc quitte le 25 juin 2018 le Mondial de Russie sur une bonne impression, après un match nul (2-2) face à l'Espagne le tenant du titre Environ 440.000 candidats, dont 48% de filles, passent le Bac au titre de la session de juin 2018, une hausse de 9,68% par rapport à 2017 L'économie marocaine à progressé de 4,1 % en 2017 selon le HCP Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Centrale Danone prévoit 150 MDH de pertes au terme du 1er semestre 2018 Energie : Total dément vouloir racheter la Samir Découverte récente des plus anciennes traces d’ADN humain en Afrique à Taforalt au Maroc Le Roi Mohammed VI a été opéré avec succès en France pour arythmie cardiaque Véhicule de transport avec chauffeur (VTC): Fin de course pour Uber Maroc Sur la base d'une fatwa favorable du Conseil supérieur des oulémas, le Roi charge le ministère de la Justice d'ouvrir la profession d'adoul aux femmes Barrage à Rabat: L'eau est conforme aux normes marocaines de qualité Le président guinéen Alpha Condé: Le retour du Maroc à l’UA renforce l’unité africaine ONU: les colonies juives sur les territoires palestiniens occupés sont "illégales" Ahmed Lahlimi: "L'agriculture, premier contributeur à la croissance et à la hausse du niveau de vie" La flexibilité du dirham entre en vigueur lundi 15 janvier 2018 Fermeture définitive de la prison locale Salé 1 (Zaki) Au Maroc plus de 50 % des actes de violence contre la femme sont commis par le conjoint Trump  reconnait Jérusalem comme capitale d'Israël L’aéroport de Marrakech classé comme “le plus beau” au monde Le Groupe Crédit Agricole du Maroc étudie une introduction en bourse L’apprentissage de la langue française se fera dès la première année de primaire au Maroc Phosphates : La justice panaméenne ‎déboute le polisario L'ONEE repasse au vert après plus de 15 ans de déficit généré par de lourds investissements Agriculture: 20 contrats programmes signés depuis le lancement du Plan Maroc Vert Le groupe Akwa dément le rachat de la Samir La première banque islamique au Maroc est une filiale du Groupe Crédit Agricole

Ouac-Ouac
Méfiez-vous du Paracétamol !
Qu’il s’agisse de Doliprane, de Dafalgan ou encore d’Efferalgan, tous contiennent la même substance active : du paracétamol. On estime que ce médicament, destiné à traiter la fièvre et les douleurs serait le plus vendu au Maroc. L’omniprésence de cet antalgique dans les traitements du quotidien a conduit à de nombreuses études dans le monde sur son efficacité mais aussi sur ses effets secondaires potentiels. L’une de ces enquêtes, conduite récemment par des chercheurs de l'Université d'Etat de l’Ohio, a fait une découverte inattendue. Selon les conclusions des scientifiques, le paracétamol pourrait inhiber les émotions. Pour arriver à cette conclusion, l'équipe de chercheurs a mené une série d’expériences sur 82 étudiants volontaires. Le protocole a consisté à donner 1000 milligrammes de paracétamol à la moitié d’entre eux et son placebo au groupe témoin restant, sans qu'aucun des sujets ne sache s'il avait reçu le médicament ou le placebo. Les effets ressentis suite à la prise du médicament étaient beaucoup moins contrastés que lorsque le placébo était donné. En d’autres termes, les consommateurs du paracétamol ne voyaient pas aussi positivement les images censées être réjouissantes, ni trop négativement celles déplaisantes. Une seconde expérience a mené à des résultats similaires. Ces résultats soulignent que le paracétamol est un médicament moins anodin qu'on ne le pense mais qui pourrait aussi avoir une importance d'un point de vue psychologique. Il pourrait, en effet, ajouter du crédit à la théorie selon laquelle la sensibilité de chacun aux émotions négatives et positives serait influencée par des facteurs biochimiques. Ces derniers envisagent désormais de poursuivre leurs recherches en réalisant notamment une étude similaire sur d’autres médicaments tels que l’Ibuprofène ou l'aspirine. Les médicaments ne guérissent plus. Ils rendraient malades ?

à lire aussi :
L’instit psychopathe
La scène est pathétique. Scandaleuse. On y voit un instituteur humiliant avec un sadisme évident une fillette âgée d’à peine 7 ans. Celle-ci avait un...
Les chinoiseries low tech de Daoudi
A peine a-t-il été lancé par le ministre de l’Enseignement supérieur Lahcen Daoudi que le programme «Lawhati», c'est-à-dire littéralement...
Du faux miel à Casablanca
Interdit en Europe, les miels asiatiques, essentiellement chinois, inondent nombre de marchés y compris marocain. Pour échapper aux droits de douane et à la vigilance des...
Le Pinchos Rabat l’a dans l’os
Le célèbre restaurant italien a élu domicile dans plusieurs villes du pays. Au cours de son petit voyage, le Bec Tranchant s’est rendu à Rabat, après un...